fortunes de mer

Fortunes de mer

Droit et Assurances Maritimes

imprimé le 25/08/2019 à 04:12 sur www.fortunes-de-mer.com

JOLLY NERO : Scénario improbable pour vraie catastrophe

Category: News
Created on 8 May 2013

Collision Jolly-Nero Port Genova Control Tower (12)L'accident qui s'est produit hiers vers 23 h 30 a tout du scénario improbale mais restera une véritable catastrophe dont on parlera très longtemps. Au moment de sortir du port de Gênes, l'un des plus importants d'Italie, le Jolly Nero, un navire de la compagnie Messina, a, pour une raison inconnue, effectué une mauvaise manœuvre et heurté de plein fouet la Palazzina Piloti, d'où sont contrôlés les mouvements des bateaux. Ceux qui s'y trouvaient sont tombées à l'eau. Sous le choc très violent, la tour de contrôle, une haute structure de métal, s'est inclinée de 45 degrés et une partie s'est même affaissée dans l'eau.
Les plongeurs des pompiers, arrivés très vite sur les lieux, ont repêché neuf personnes, dont trois étaient mortes, toutes trois dans l'ascenseur immergé. "Quatre corps [ont par ailleurs été retrouvés] dans la structure principale de la tour de contrôle, celle qui abrite les bureaux, et qui est tombée dans l'eau", a précisé l'ingénieur Amalia Tedeschi du service des pompiers.
"C'est le moment où le plus de personnes [une quinzaine] se trouvaient dans la tour", ont expliqué des garde-côtes à Il Secolo XIX, car le choc s'est produit au moment du changement de service.
Arrivé sur les lieux, l'armateur du bateau, Stefano Messina, était sous le choc : "Jamais une chose pareille n'était arrivée. Nous sommes désespérés", a-t-il déclaré au bord des larmes. Le président de l'Autorité portuaire, Luigi Merlo, ainsi que le maire, Marco Doria, sont également arrivés en catastrophe. Le maire a proclamé un "deuil citoyen" face à cet "accident très grave".
Selon l'agence de presse italienne, Ansa, le parquet de Gênes a immédiatement ouvert une enquête. Le substitut du procureur a placé le navire sous séquestre et interrogé le commandant. D'après les premiers témoignages, il semblerait que deux moteurs se soient bloqués, rendant le porte-conteneurs impossible à manœuvrer. Il semble aussi également que le commandant se refuserait à répondre aux questions des enquêteurs.

Ce drame va poser d'innombrables questions sur le plan technique, de l'organisation du port, de la pertinence de construire un bâtiment aussi prêt du bord à quai, sur les responsabilités (armateur, pilote, remorqueurs......).

Fortunes de Mer consacre une page à cette affaire "hors normes" dont nous serons certainement amenés à reparler.

AddThis Social Bookmark Button
© Fortunes de mer 2019