English (UK)Français (FR)

Newsletter

A Lire Ailleurs

fortunesdemer2
RT @TheLex100: “Shipping has its own special language” –Interview with Ince & Co’s Victoria Ogden: http://t.co/bWYrstcIFu @Incelaw
fortunesdemer2
Giant Pieter Schelte Arrives in Rotterdam http://t.co/nsbCeG2MFD #fortunesde mer #feedly
fortunesdemer2
Colloque la mer et l’image à l’École militaire http://t.co/TDX2NU6pPU
Follow fortunesdemer2 on Twitter

Calendrier

<< < août 2012 > >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

14 août 2012

MSC FLAMINIA : L'incendie est éteint, la gite est correcte : Le navire peut entrer dans un port,.....comme tous les autres navires !

MSC FLAMINIA_14072012 (26)La Préfecture maritime a confirmé hier que le MSC Flaminia avait bien corrigé sa gîte et était donc désormais apte à pouvoir entrer dans un port. La société hollandaise Smit, qui déploie toujours trois remorqueurs pour secourir le MSC Flaminia, a par ailleurs annoncé que le feu était désormais maîtrisé à bord.

"Sur les derniers clichés pris par l'avion qui survole quotidiennement le navire, on ne distingue effectivement pratiquement plus de fumées", confirmait encore ce midi la Préfecture maritime Atlantique. Selon les autorités françaises, il manque cependant encore une condition pour qu'un accord soit trouvé : "Nous ne savons toujours pas où l'armateur souhaite diriger son navire, ni ce qu'il veut en faire par la suite. Nous espérons néanmoins une décision qui pourrait intervenir assez rapidement."

Le MSC Flaminia, en difficulté depuis le 14 juillet entre la France et la Grande-Bretagne (incendie à bord, deux marins tués et trois autres blessés, équipage évacué), se trouvait cette nuit à plus de 300 miles nautiques des côtes françaises (plus de 500 km).

"Il s'est éloigné pour échapper à une dépression qui arrive aujourd'hui et devrait durer jusqu'à demain", précise la Préfecture maritime.

L'armateur allemand ne confirme à l'instant qu'une seule information : les conditions météo sont mauvaises, et empêchent d'ailleurs depuis lundi la poursuite des opérations de sauvetage à bord. Pour le reste, l'armateur ne semble évoquer aucune issue rapide. "Les négociations relatives à la permission d'entrer dans une zone abritée du littoral ou d'un port refuge n'ont toujours pas porté leurs fruits".

Ces informations ne font malheureusement que confirmer ce que nous avons écrit : Maintenant que tout va bien et que le risque est quasiment réduit à 0, le navire peut rentrer dans nos eaux et dans un port....comme tous les autres navires. Pas sur que ce soit l'esprit de la règlementation sur les ports refuges. Quant à l'explication selon laquelle l'arrivée du MSC FLAMINIA aurait pu interrompre les jeux olympiques, difficile d'y prêter le moindre crédit, tant celà semble invraisemblable. Ceci étant, plus c'est gros, plus ça passe auprès des foules.

 

 

 

Read more

MSC FLAMINIA : Accueil des navires en détresse dans les eaux de l'Union Européenne : Oui, mais à condition que le navire soit en bon état......

MSC FLAMINIAUn porte conteneurs MSC en feu après une explosion à bord, abandonné par son équipage en plein Atlantique, nous avions là les ingrédients pour une nouvelle histoire à raconter sur notre site. Même si il n'avait rien d'exceptionnel, ce nouveau sinistre illustrait à nouveau que le transport de marchandises par mer peut encore s'avérer dangereux. L'incendie qui a éclaté à bord le 14 juillet dernier dans la cale nº 4 du navre , et a causé la mort de deux marins, et blessé trois autres, a été suivi de deux explosions les jours suivants dans les cales 5 et 6. Après quelques heures de flottement (normal en de pareils circonstances, et surtout lorsque l'équipage a abandonné le navire), la situation a été reprise en main par l'armateur (NSD REDEREI) et plusieurs remorqueurs de haute mer ont pu se porter au secours du navire et engager la lutte contre l'incendie qui continuait de dévorer le navire.

Passé quelques jours, le feu était circonscrit et maîtrisé (pas éteint) et des membre de l'équipe de sauvetage ont pu se rendre à bord, notamment pour remettre en fonctionnement les équipements anti-incendie.

Notre première réflexion était alors de dire que ce dossier était terminé avant même d'avoir vraiment commencé que nous n'aurions alors plus rien à nous mettre sous la dent.

Pourtant, très rapidement, quelque chose est apparu comme ne tournant finalement pas très rond. Comme souvent, le lièvre fut assez rapidement soulevé par Mikhail Voytenko, du site odin.tc. Suivant la trajectoire du navire lorsque la position du navire était disponible, scrutant (comme nous), les communiqués de presse de NSB REDEREI (aux contenux assez peu explicitex sur le devenir du navire), il est devenu rapidement évident qu'un problème important empêchait le navire de poursuivre sa route et de rejoindre un port.

Read more