English (UK)Français (FR)

Newsletter

A Lire Ailleurs

fortunesdemer2
RT @TheLex100: “Shipping has its own special language” –Interview with Ince & Co’s Victoria Ogden: http://t.co/bWYrstcIFu @Incelaw
fortunesdemer2
Giant Pieter Schelte Arrives in Rotterdam http://t.co/nsbCeG2MFD #fortunesde mer #feedly
fortunesdemer2
Colloque la mer et l’image à l’École militaire http://t.co/TDX2NU6pPU
Follow fortunesdemer2 on Twitter

Calendar

<< < January 2012 > >>
Mo Tu We Th Fr Sa Su
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

11 January 2012

SEAFRANCE : La longue traversée vers le maelström....

SEAFRANCE Berlioz_1
Il n'est pas dans l'habitude de Fortunes de Mer de faire des billets d'humeur ou d'opinion mais l'auteur de ce site habitant près de Calais et ayant sous les yeux depuis plusieurs années les ferries de SEAFRANCE, il devenait véritablement difficile, voire intenable de demeurer silencieux devant ce qu'il se passe.

Après des mois et des mois d'atermoiement, de revirements, de coups de théâtre, de crise, de rendez-vous programmés ou manqués, le Tribunal de Commerce de Paris vient de prononcer la fin d'activité de la compagnie, la liquidation prononcée le 16 novembre dernier devenant désormais effective. Les ferries blancs resteront à quai encore plusieurs semaines, dans l'attente d'un acheteur ou d'un repreneur.

Jusqu'au dernier moment, rien n'aura été épargné aux salariés et notamment à cette minorité (majorité) silencieuse qui ose désormais parler haut et fort puisque le matin de l'audience, un ultime outrage leur a été infligé avec l'annonce par Mr Gounon, PDG d'EUROTUNNEL, que sa société était prête à acheter les ferries et à les fréter à la SCOP. Serions nous tous fous ou idiots pour ne pas voir dans cette annonce un moyen de troubler un jeu complexe et d'éliminer un concurrent direct en ayant entre les mains son outil de travail et/ou en empêchant, par l'achat des navires, un concurrent de venir s'installer à Calais ?

Read more